Collection Femmes de lettres oubliées

Nelly Kristink

Nelly Kristink

Nelly Kristink (1911-1995) est née à Bruxelles. Sa mère est originaire d’une famille de paysans-horlogers des Ardennes liégeoises (Chauveheid) et son père est de nationalité allemande.

Elle devient institutrice, et, un peu isolée dans les Ardennes, elle commence à écrire.

Elle reçoit de nombreux prix dont le Rossel en 1948 pour son roman Le Renard à l’anneau d’or.

Nelly Kristink n’a pas fondé de famille, mais, à la lecture de son œuvre, on comprend que la terre ardennaise lui en a tenu lieu.

Titre(s) réédité(s)

Le Beaucaron (1949)
Le Beaucaron - Nelly Kristink

Le Beaucaron est un village, un lieu-dit. Un village où vit Noël, abandonné par ses parents, mais recueilli, aimé et chéri par des gens qui, quoique n’étant pas de son sang, le considère comme tel.

Pourtant, comme dans la chanson bien connue, Noël veut « trouver mieux ». Mieux, c’est surtout retrouver cette mère qu’on dit morte, noyée dans un étang.
Noël veut comprendre ce qui s’est passé. S’est-elle suicidée ? Et si elle ne s’était pas noyée dans cet étang, est-elle encore vivante pour lui ? Si elle a pris un autre chemin, ce chemin peut-il encore croiser celui de son fils ?

Et si, au lieu d’appartenir à nos parents ou à nos enfants, nous appartenions avant tout à une terre ? Noël, quoi qu’il en pense, appartient au Beaucaron, malgré sa mère …

Première édition :
Date de réédition :
Nombre de pages :
Prix :
1949
Novembre 2019
240
16€