Marianne Pierson-Pierard (1907-1981)

Marianne Pierson-Pierard

Marianne Pierson-Pierard vit sa petite enfance d’abord à Mons, puis à Bruxelles.

Elle partage sa vie entre les voyages et l’écriture, qu’elle commence tard. Elle publie une quinzaine de romans et nouvelles. Plusieurs ont été primés, dont Dora, qui remporte le prix Marguerite Van de Wiele en 1951.

Marianne Pierson-Pierard a un don particulier d’observation qui offre à ses romans une acuité psychologique particulière.

Bibliographie

  • Nous ou le député Piret dans ses terres, en collaboration avec M-A Pierson, roman, 1936
  • Milie, roman, 1938
  • Inconstances, roman, 1946
  • Dora, roman, 1951
  • Les beaux étés, nouvelles, 1954
  • Le tour de soi-même, roman, 1957
  • La Chine à bâtons rompus, essai, 1957
  • La Frangimani, théâtre, 1960
  • La rose amère, roman, 1963 (traduit en italien en 1966)
  • Un petit mas au pied des Alpilles, roman, 1963
  • Plages, nouvelles, 1964
  • Neel Doff par elle-même, essai, 1964
  • Maud Frère, essai, 1966
  • Entre hier et demain, roman, 1967
  • Les cloches d’Ostende, nouvelles, 1970
  • Oslo au mois d’août, roman, 1971
  • Trois cent trente-deux lettres à Louis Piérard, précédées de Mémoires intérieures, essai, 1971
  • La dernière journée, nouvelles, 1974
  • Le premier été sans Fabienne, roman, 1975
  • Etre et avoir été, nouvelles, 1977
  • D’enfance et d’ailleurs, nouvelles, 1978
  • La vie passionnée de Katherine Mansfield, essai, 1979

Titre(s) réédité(s)

Dora (1951)
Dora - Marianne Pierson-Pierard