Collection Femmes de lettres oubliées

Marie Denis

Marie Denis

Marie Denis (1920-2006) est née à Liège. Mère de six enfants, elle publie son premier roman, Des jours trop longs en 1961. Elle publie son deuxième roman, L’odeur du père six ans plus tard, en 1967. Roman qui obtient le prix Rossel.

Féministe engagée et militante, elle publie dans de nombreuses revues et siège au Conseil national des femmes de Belgique, une organisation qui fédère les organismes féministes belges. Elle est également l’une des fondatrices de la Maison des femmes à Bruxelles et une des initiatrices des Journées des femmes.

Outre ses romans, elle publie de nombreux ouvrages féministes tels que notamment Le Féminisme est dans la rue qu’elle écrit avec Suzanne Van Rokeghem en 1992. En 1998, elle reçoit, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Félix Denayer.

Titre(s) réédité(s)

L’odeur du père (1972)
L'odeur du père - Marie Denis

L’odeur du père n’est pas de ces ouvrages que l’on résume.

Portrait d’un père par sa fille. Roman de mémoire. Mémoire du corps et du cœur. Souvenirs à la fois puissants et insaisissables. Tenaces ou au contraire, volatiles.

Portrait d’une présence absente. Sans jugement ni ressentiment. Sans complaisance ni pour le père ni pour celle qui le raconte. Qui se le raconte. Car il s’agit moins d’un portrait à destination d’un « autre », qu’une invitation à le regarder à travers les yeux et la mémoire de sa fille. Comme une lettre au père.

L’odeur du père a reçu le Prix Rossel (sur manuscrit) en 1967, soit cinq ans avant sa première publication.

Première édition :
Date de réédition :
Nombre de pages :
Prix :
1972
Novembre 2019
130
14€