Jeanne de Tallenay (1869-1920)

Jeanne de Tallenay (1869-1920) est née à Weimar en Allemagne, d’un père français et d’une mère russe.

Elle épouse à 17 ans, Van Bruyssel, chargé d’affaires de Belgique au Venezuela, et acquiert, de ce fait, la nationalité belge.

Oubliée des oubliées, rarement citée dans le peu d’ouvrages qui existent sur les femmes de lettres belges, nous ne savons pas grand-chose d’elle.

Elle a écrit plusieurs romans, souvent marqués par son goût pour le mysticisme en vogue à l’époque. Elle collabore également à différentes revues et écrit des chroniques sur la vie mondaine à Bruxelles sous le pseudonyme de Trévilliers.

Bibliographie

  • Souvenirs du Venezuela, 1884
  • L’invisible, 1892
  • Treize douleurs (nouvelles), 1895
  • Au sanatorium (nouvelles), 1896
  • Le réveil de l’âme, visions à l’abbaye de Villers, 1898
  • Viva Perpétua, 1905

Titre(s) réédité(s)

L’invisible (1892)
L'invisible - Jeanne de Tallenay