Passa Porta : présentation de la Collection Femmes de lettres oubliées

Le 21 novembre 2019, à 20h00 à Passa Porta, nous aurons l’honneur de vous présenter la Collection Femmes de lettres oubliées.

La collection Femmes de lettres oubliées est une collection créée par la maison d’édition Névrosée dont l’objectif est de rééditer des femmes de lettres, belges dans un premier temps, oubliées ou méconnues, et devenues difficiles d’accès au public.

Nous pouvons d’ores et déjà vous dévoiler les premiers titres qui seront réédités, et disponibles à partir du 21 novembre :

Une Parisienne à Bruxelles de Caroline Gravière (1875)

L’invisible de Jeanne de Tallenay (1892)

Modeste Autome de Marguerite Baulu (1911)

L’intelligence du bien de Jeanne de Vietinghoff (1915)

Ame blanche de Marguerite Van de Wiele (1929)

Loremendi de France Adine (1943)

Le Beaucaron de Nelly Kristink (1949)

Dora de Marianne Pierson-Pierard (1951)

A la poursuite de Sandra de Louis Dubrau (1963)

L’odeur du père de Marie Denis (1972)

Nu-tête d’Anne François (1991)

Mantoue est trop loin de Madeleine Bourdouxhe (inédit)

La Collection sera présentée le 21 novembre 2019 à 20h00 à Passa Porta, rue Antoine Dansaert, 46 à 1000 Bruxelles

 

L'événement est terminé.

Date

Nov 21 2019
Expired!

Heure

20 h 00 min
Passa Porta

Lieu

Passa Porta
rue Antoine Dansaert, 46 à 1000 Bruxelles
Névrosée éditions

Podcasts    podcast Névrosée sur Spotify Podcast Nevrosee podcast addict

Agenda

Pas d'événement actuellement programmé.

« Que si vous désirez porter un jugement de valeur, je vous dirais qu’il n’y a qu’un criterium absolu : les personnages vivent-ils? J’entends : entrent-ils dans votre paysage intérieur comme des êtres que vous avez connus, que vous connaissez? Parlerez-vous d’eux comme vous parlez de vrais vivants? Vous souviendrez-vous d’eux comme vous vous souvenez de vrais vivants? (…) Le roman qu’on oublie « un an après » (l’avoir lu) était un mauvais roman. »

Charles Plisnier

« La lecture doit être une des formes du bonheur : voilà pourquoi je conseillerais (…) de lire beaucoup, de ne pas se laisser effrayer par la réputation des auteurs, de rechercher un bonheur personnel, un plaisir personnel. Il n’y a pas d’autre façon de lire »

Jorge Luis Borges

0