• Editions Névrosée

    L’équipe

    L’équipe des éditions Névrosée se compose actuellement de trois personnes. Ben oui, vous le savez, ce n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité 😉 Et, parce que c’est toujours plus agréable de mettre des visages sur un logo, nous avons décidé de nous présenter. En attendant d’avoir l’occasion de vous croiser, à un salon ou une rencontre. Sylvie Rapoport – Directrice des éditions, responsable du travail éditorial et de la sélection littéraire. Egalement responsable des collections jeunesse. Passionnée de musique et de théâtre. Maman de deux enfants, Sylvie a à cœur de transmettre sa passion de l’art aux plus jeunes. Sylvie est la conteuse, et d’une certaine manière,…

  • Editions Névrosée

    Catalogue

    A nos membres fantôme Sara Dombret Résumé : Catherine, la famille, c’est pas trop son truc. Architecte, célibataire. Une vie bien ordonnée. Elle n’aime pas trop être dérangée. Pas de chance, son cousin Emeric a décidé de s’en mêler. Il prétend avoir besoin d’un architecte pour rénover la maison familiale où il habite avec sa mère. Même si Catherine n’a aucune envie de gérer leur chantier, elle va devoir s’en charger. A l’occasion des travaux, elle découvre une cave. Trop petite. Et la photo d’une femme qui porte une étrange tache de naissance. Les secrets sont faits pour être découverts. Parce que la famille, c’est comme un membre amputé qu’on…

  • Névrosée
    Editions Névrosée

    Une maison d’édition moderne ? Les éditions Névrosée

    L’édition. Il faut s’y mettre quand on décide de s’auto-éditer. En tant qu’auteur, c’est le choix qu’a fait Sara. Beaucoup pensent ou proclament que les auteurs auto-édités sont des auteurs médiocres, dont l’édition, comme on dit « traditionnelle » n’a pas voulu. L’auto-édition serait, pour ces malheureux auteurs, un pis-aller, un plan B. Inutile de vous dire que ce n’est pas le cas. Les clichés ont la vie dure. Sara a décidé d’opter pour l’auto-édition pour deux raisons : (1) ne rien céder de son indépendance et (2) par souci d’écologie. Inutile de vous dépeindre le sort d’un auteur qui écrit son premier roman. Le simple fait d’être reçu par une maison…

  • Collections,  Editions Névrosée

    Femmes de lettres oubliées : un complot littéraire ?

    Femmes de lettres oubliées ? Vous y aviez déjà pensé ? Il y a quelques semaines, lors d’une rencontre littéraire à la librairie La Licorne avec Nathalie Stalmans, auteure du roman « Si j’avais des ailes », qui raconte le passage de Charlotte Brontë à Bruxelles, une question est posée : pourquoi y-a-t-il eu tant de femmes écrivains en Angleterre au XIXème et si peu en France ? Pas vraiment de réponse. La question nous trotte dans la tête et en soulève un tas d’autres. N’y a-t-il pas eu de femmes écrivains au XIXème ? Ou y en a-t-il eu mais étaient-elles à ce point médiocres qu’elles n’ont pas mérité d’entrer dans…